Quand parler ne va pas de soi : les gilets jaunes en quête de légitimité

Pendant longtemps, ceux qui allaient devenir des gilets jaunes (GJ) se sont tus. C’est leur point commun le plus évident. Ils n’étaient pas attendus. Ils n’avaient que très peu fréquenté les groupes politiques, les syndicats. Bon nombre d’entre eux n’avaient jamais manifesté avant le 17 novembre 2018. Ils n’avaient presque jamais pris la parole en public. Les GJ étaient donc une part silencieuse, et par là consentante, de la France travailleuse. Elle se levait à l’aube dans le silence et rentrait le soir sans pouvoir dire ce qu’elle vivait. Sans pouvoir exprimer un malaise grandissant, qui s’exprime de manières très diverses aujourd’hui. Continuer la lecture de Quand parler ne va pas de soi : les gilets jaunes en quête de légitimité

Le langage une pratique sociale, elements d’une sociolinguistique politique

Le langage, une affaire commune

Pourquoi le langage n’est-il pas seulement l’affaire des « linguistes » ? Pourquoi est-il aussi l’affaire des sociologues, des historiens, des anthropologues, des littéraires, etc., mais, avant tout, l’affaire de tout être parlant ? Parce qu’il est une pratique sociale, historicisée, qui ne peut être appréhendée que dans ses contextes d’énonciation et d’interaction. Cet ouvrage a pour but d’ouvrir à une réflexion réellement transversale, transdisciplinaire et surtout indisciplinaire sur ce qu’est le langage.

Continuer la lecture de Le langage une pratique sociale, elements d’une sociolinguistique politique

Demain ce fut Mai Politique sur paroles

Paru en 2011, ce texte introductif de Cécile Canut semble faire écho aujourd’hui à l’actualité… la parole toujours en jeu dans les pratiques politiques. Nous le publions, avec l’aimable autorisation de l’éditeur, Michel Houdiard, avant un autre concernant les Gilets Jaunes qui arrivera dans les jours qui viennent.

« L’appel au-dehors, un dehors qui ne soit ni un autre monde, ni un arrière-monde, il n’y a pas d’autre mouvement à opposer à toutes formes de patriotisme, quelles qu’elles soient ». ( Maurice Blanchot « Le communisme sans héritage », Ecrits politiques 1953-1993, Paris, Gallimard,p. 159. )


Continuer la lecture de Demain ce fut Mai Politique sur paroles

Walled in by fears

 Centered on the presence of a wall surrounding the segregated neighborhood of Nadezhda in Sliven (Bulgaria), my presentation will focus on the production of meanings and interpretations about a group designated as « Gypsy ». Stemming from the semiotic approach of language as it was constituted by Silvertein (2003) Gal and Irvine (2000), my aim is to develop a political linguistic anthropology in interaction with French Discourse Analysis (AD). By confronting the notions of inconization / rhematization (Gal and Irvine 2000), indexical fields (Jaffe 2016), discursive positionings (Canut 2000) discursive formations (Pêcheux 1975), etc., the goal will be to understand how the competition of indexicalities builds socio-political spaces in which values are attributed to indexicalities in a variable way depending on the stances taken by speakers’ and interpretors’. Continuer la lecture de Walled in by fears

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search